EFT et dépendance : La solution !

 

EFT et dépendance :

 

Je côtoie tous les jours minimum une personne, qui subit dans son quotidien une dépendance. Tous les fumeurs se sentent concernés, mais eux, ils le savent.

Il y a beaucoup de choses diverses et variées, qui nous séduisent au départ, et qui provoquent à l’arrivée une dépendance. Et c’est bien là que se trouve être le piège de la dépendance, parce qu’à l’arrivée, le résultat de n’importe quelle dépendance sera : où une santé dégradée, où la perte du bonheur.

On a toujours une bonne raison d’être séduit par quelque chose, car en général lorsque l’on est séduit, c’est qu’en amont nous sommes à la recherche d’une solution.

Bien souvent les jeunes se mettent à fumer leur première cigarette, car ils veulent se sentir grands. Ils pensent avoir une solution avec la cigarette, alors il se laisse séduire par elle.

D’autres vont croire que les drogues vont leur permettre de s’évader, ou d’être plus fort.
Il y a également la dépendance à la nourriture, certaines personnes en paient le prix fort. Le sucre et le chocolat sont par exemple les ingrédients qui plaisent beaucoup.

De toute façon, quelle que soit la dépendance, le vrai piège est dans l’abus.
Si l’on dépasse la limite de ce qu’il est permit pour notre bien-être, c’est que nous sommes dépendants de ce que nous mangeons, buvons, fumons ou faisons.

Mais alors que faire, et comment lutter contre ses dépendances ?

 

EFT et dépendance

 

Tout d’abord remercier l’EFT pour l’aide qu’elle va vous apporter.
Peut-être vous dites-vous : « ouais ouais ouais ! ». Je remercierai après, je veux déjà voir quel résultat l’EFT est capable de m’apporter.

Vous avez peut-être raison, c’est que moi personnellement, je la remercie d’avance, car je sais de quoi cette technique est capable, et je la remercie tous les jours.

Il y a deux choses essentielles à savoir sur l’EFT pour traiter le cas des dépendances :
Ce n’est pas une séance qu’il faudra faire, mais plusieurs. La persévérance et l’atout de la réussite en EFT.

Il faut également arriver à faire un vrai travail d’enquête, les dépendances sont très souvent le résultat d’un problème beaucoup plus profond. C’est peut-être un problème qui a été ancré dans notre enfance, et qu’il va falloir aller débusquer, pour pouvoir guérir certaines dépendances.

À ce moment-là, l’aide d’un praticien peut-être vraiment bénéfique, car il est très difficile de travailler sur soi dans le domaine des dépendances.
On a souvent la tête dans le guidon, lorsque l’on plonge dans ses propres problèmes.

Je vais vous donner un exemple de taping pour une dépendance. Mais ce n’est qu’un exemple. L’EFT agit sur les émotions, et dans le cas des dépendances, il faut vraiment arriver à se connecter avec le problème, à le visualiser ou à le ressentir. Ainsi que tout ce que celui-ci engendre.

J’ai aidé dernièrement une personne qui voulait perdre des kilos, et lors de la première ronde, qui n’était pas ciblé, mais qui faisait plutôt appel à des généralités, cette personne, une femme, m’a dit qu’elle n’était pas forte.

C’est l’émotion qu’elle a ressentie lors de la ronde qui lui a fait dire ça. Elle venait de trouver le cœur du problème. Lorsqu’elle était petite, elle se sentait faible, et un jour elle a décidé qu’elle voulait devenir forte.

On a donc travaillé là-dessus, et cette séance lui faisait beaucoup de bien. Je lui ai appris la méthode, et elle a pu continuer toute seule chez elle, en pratiquant quelques séances, à résoudre son problème.

Je sais qu’aujourd’hui elle a perdu quelques kilos, elle se sent beaucoup mieux, elle s’habille différemment, car elle se sent plus féminine.

La logique du subconscient nous étonnera toujours. La volonté de cette jeune fille pour devenir forte a été si puissante, que son subconscient la traduit à sa manière, et lui a fait prendre beaucoup de kilos.

Les gens qui manque de confiance en eux, peuvent prendre des kilos également. C’est pour eux une façon de s’imposer plus facilement.
Je vais rester dans le thème EFT et dépendance, car maigrir avec l’EFT mérite d’avoir à lui seul tout un article.

Donc voici un exemple de ronde pour la cigarette  :                                                                              

Allons-y :

Point Karaté :

   –   Même si je fume et que je sais que la cigarette me fait du mal, je m’aime et je m’accepte totalement et profondément.

   –   Même si je fume, et que je sens que je tousse de plus en plus, je m’aime et je m’accepte profondément.

   –   Même si je fume, et que cela me coûte cher, je m’aime et je m’accepte.

Début du sourcil : 

  • Je fume vraiment trop de cigarettes.

Coin de l’œil :  

  • Je sais que ce n’est pas bon pour moi, mais je ne peux pas m’en empêcher.

Sous l’œil :  

  • Je suis vraiment dans le manque et dans le stress quand je ne fume pas.

Sous le nez : 

  • Pourtant je sais que je me fais du mal avec ses cigarettes.

Sous la bouche :  

  • Mais c’est plus fort que moi, je ne peux pas m’en empêcher.

Clavicules :  

  • Et comment puis-je faire quand je suis en manque.

Sous les bras : 

  • Mais quand même, là je me rends compte que je n’ai pas envie de fumer.

Sous les seins : 

  • Mais pour combien de temps?

Sommet de la tête :  

  • Aujourd’hui, je m’ouvre à la possibilité de ne plus avoir envie de fumer …

Prenez une grande respiration.

Vous venez de lire ou d’écouter EFT et dépendance, je vous en remercie. Si vous avez des commentaires, n’hésitez pas à les poster en bas de cette page, j’y prêterai attention et je vous répondrai avec plaisir.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.